9 mai 2016 , Mairie du 6ème

 

 

 

Paris, sur la Place St-Sulpice et à la Mairie du VIème arrondissement

9 mai 2016  - Fête de l'Europe

 

 

    11h : deux stands s'ouvrent au vent et au public 

 

    14h : Martine Méheut s'adresse aux très nombreux auditeurs          

  présents dans la double salle des mariages . 

L'Europe connaît aujourd'hui des moments difficiles, elle est confrontée à des situations auxquelles elle n'était pas préparée, et ses dirigeants semblent incapables de mettre en œuvre des mesures communes et collectives. Les Européens doutent d'eux-mêmes et de leur avenir… Pourtant, dès que l'on sort de cette Europe, on peut oir à quelle point elle est admirée.

– oui –partout ailleurs, –-sauf en Europe ! Ecoutons, par exemple, ce discours tenu par Barack Obama en avril dernier.

Le président américain a, en effet, invité les Européens à ouvrir les yeux : « Peut-être avez-vous besoin d’un regard extérieur, de quelqu’un qui n’est pas européen, pour vous rappeler la grandeur de ce que vous avez accompli. » Il a raison. Quelque 500 millions de citoyens, parlant 24 langues dans 28 pays, réunis dans une seule Union et partageant, pour 19 d’entre eux, une monnaie commune : « Cette construction reste l’une des plus grandes réalisations économiques et politiques de l’époque contemporaine. »

Il est urgent d'en prendre conscience, et cela passe par un retour à la culture européenne sans lequel une véritable Citoyenneté européenne ne saurait exister. Et Martine Méheut de conclure en rappelant que c'est là, précisément, la tâche que s'est donnée Citoyennes pour l'Europe.

 

Héloise Méheut ajoute que la culture scientifique et l'esprit critique qu'elle développe est une des conditions majeures de la formation de cette Citoyenneté européenne : en donner le goût aux jeunes est l'objectif de l' association Planète Sciences

 

12h, sur la place, les enfants des écoles voisines arrivent, accueillis par Planète Sciences qui les invite un par un à apprendre à se servir d'un téléscope … le ciel est incertain, la pluie s'annonce, l'observation astronomique sera-t-elle possible ?

 

7 novembre 1631, à l'Observatoire de Paris Pierre Gassendi pointe sa lunette vers le soleil et, lui aussi, attend … à peine 5 heures plus tard, il voit arriver Mercure, juste comme Kepler l'avait annoncé quelques années avant, sans l'avoir jamais vu

 

 

 

photo : NASA [1]


13h10, 9 mai 2016 Place St Sulpice : le ciel s'éclarcit, le soleil paraît …. l'observation du transit de Mercure est possible, le passage de la planète devant le soleil commence …

Les enfants sont dans la même position que celle de Gassendi, ''le collectionneur d'éclipses'' comme on le surnommait, qui en 1631 vérifiait de ses propres yeux l'exactitude de la prévision calculée par Kepler qui, mort en 1630, ne put avoir lui-même ce bonheur. On peut donc savoir quelle sera la position d'un corps céleste à un moment donné. Le mouvement visible des planètes obéit à des lois que la raison humaine peut exprimer en termes mathématiques ! Et ce mouvement n'est (presque) rien comparé à celui des idées dans l'Europe des savants …


 

Le Polonais Copernic a renversé l'ordre du monde hérité du Grec Ptolémée et son système divise les philosophes, Kepler l'Allemand vient de mourir, Galilée l'Italien ne va pas tarder à être ''prié'' de se taire, le Danois Tycho Brahé installe un centre de recherches astronomiques dans une île, Spinoza le Hollandais polit des verres de lunette, Descartes le Français polémique avec Gassendi, parcourt l'Europe en tous sens, s'installe aux Pays-Bas, meurt en Suède, Newton l'Anglais va bientôt naître... Observer, calculer, vérifier, publier en latin, langue commune, débattre, poser des problèmes, en discuter, rencontrer ses pairs où ils sont, donc voyager beaucoup … c'est la marque de cet esprit scientifique qui désormais remplace l'Ancienne Tradition, ésotérique ment repliée sur le besoin du secret


 

14h30, Cédric Villani évoque, devant un public passionnément attentif qu'un groupe d'élèves des Lycées voisins vient de rejoindre, les différentes dimensions de la relation des Sciences et de l'Europe. Une histoire pleines de contrastes : c'est Eratosthène qui calcula le premier ''la taille du monde'', au IIIèeme siècle avant notre ère, avec un bâton, son ombre et un chameau ; résultat exact à 1 % près … mais ensuite la civilisation s'effondre, l'obscurité gagne l'Europe du Moyen-Age, entre Hypatie et Sophie Germain, aucune femme ne sera connue comme mathématicienne … il faut attendre les 14ème, 15ème, 16ème siècle pour voir naître une Europe de la Science.

Une Europe qui présente trois caractères : une richesse des intelligences (paradoxalement confirmée par leur migration outre-atlantique), une école inégalable, une construction politique dont il faut faire un atout car elle est indispensable pour canaliser toutes ces richesses et éviter de les laisser à leur tendance actuelle : devenir ''un troupeau de chats''…


 

Lecture du texte Pascal par Claire Sermonne


 

15h, Claudie Haigneré s'adresse particulièrement aux jeunes, nombreux dans la salle pour rappeler que la science fait partie de notre culture parce qu'elle nous accompagne, quotidiennement ; elle n'est pas que théories, elle est d'abord le sens de la curiosité, l'appétit de comprendre, le goût de l'aventure, du risque ''joyeusement accepté'', des rencontres, une culture de la vie et de la diversité qui ne doit jamais nous faire oublier sa dimension humaine… elle est un plaisir !

La Science vit de son histoire certes, mais elle vit aussi et plus encore par ses projets ! Et l'Europe a là tout son rôle à tenir comme par exemple de soutenir par tous ses moyens la réalisation d'un village lunaire, en 2030 . La littérature a depuis fort longtemps (Lucien, le poète latin en est un exemple ancien,mais aussi Cyrano, Oscar Wilde ..) imaginé des voyages sur la Lune, L'Europe spatiale va réaliser ces rêves.

Et suivre Rosetta sur Mars, en 2050 ?


 

Le 12 novembre 2014, un engin se posait pour la première fois sur une comète. A son bord, un spectromètre de masse, destiné à analyser la composition chimique des poussières de ce corps céleste, révèle l'existence de plusieurs composés organiques précurseurs de la vie. "Aujourd'hui, la même technologie sert à contrôler la qualité de l'air dans les sous-marins, à traquer la signature chimique du cancer de la prostate et à faire la chasse aux punaises de lit dans les hôtels", raconte Frank Salzgeber, le responsable du programme de transfert de technologie de l'ESA.

Stardust … Poussière d'étoile … L'aventure spatiale nous amènera-t-elle à découvrir d'où vient le vivant ?

 

15h30 : un exemple « vivant » de Recherche fondamentale soutenue par l'U.E. : Nathalie CARRASCO situe pour nous la question dans son contexte historique, ses données biochimiques et ses conditions méthodologiques.

La référence à l'hypothèse d'Oparin (dite de ''la soupe primitive'') suppose que la vie naisse sut Terre dans un milieu humide, au hasard d'un éclair, dans un endroit donné. N. Carrasco propose de modifier cette hypothèse en introduisant une variante importante, celle d'un milieu primitif non-humide, dune « soupe déshydratée » . Où situer ce milieu ? Dans la très haute atmosphère, ce qui aurait pour conséquence que la vie apparaisse partout sur Terre en même temps, ce qui n'est pas négligeable …

Comment vérifier cette hypothèse ? Est-elle valable pour l'ensemble du système solaire ? Titan, une lune de Saturne dont l'atmosphère est semblable à celle de la Terre primitive (mission Cassini-Huygens) détient peut-être la réponse.

 

16h30: Claudine HERMANN

les femmes et la science (présentation intégrale)

 

17 Place ST Sulpice : Mercure termine son passage… mais comment savons-nous son heure d'entrée en scène, son heure de sortie ?

 

17h : Isabelle LEMONON va reconstituer pour nous l'histoire de ces femmes XVIIIème siècle dont le travail d'observation a permis l'écriture de ces tables astronomiques dont se servent tous les navigateurs, sur terre et dans le ciel …

(texte intégral)

 

Françoise Greisch

 

[1] http://www.nasa.gov/images/content/162371main_transit_merc_110806.jpg on http://www.nasa.gov/vision/universe/solarsystem/20oct_transitofmercury.html

 

http://www.citoyennes-pour-leurope.eu/uploaded/8-9mai_2016fete_de_l%27Europe-transitMercure/europe-transit-mercure-9-mai-2016.pdf

*

***

 

Un événement soutenu par la Mairie du VIème arrondissement de Paris

9 mai 2016 : Conjonction de la fête de l’Europe et du transit de Mercure

Chaque année depuis 1985, le 9 Mai est la journée de l’Europe en mémoire du discours de Schuman du 9 Mai 1950.

-  Cette date est l’occasion de nombreux évènements publics autour  du thème de l’Europe, Europe politique, Europe sociale ou encore Europe de la culture, mais rarement sur le thème de l’Europe de la Recherche

- La société civile impliquée dans les questions européennes est souvent disjointe du monde de la recherche fondamentale et peu d’échanges se font avec les chercheurs et les passionnés d’astronomie, alors que l’Europe a toujours été essentielle pour la recherche en astronomie.

•  Le passage de la planète Mercure devant le Soleil du 9 mai 2016 a  été l'occasion de remédier à cette situation, d’autant que la première observation de ce phénomène par Pierre Gassendi n’aurait pu se faire sans les échanges intellectuels en Europe. Ceux-ci lui ont permis d’utiliser les prédictions de Kepler sur la date de l’évènement.

 

Aussi Citoyennes pour l'Europe en partenariat avec Planète sciences et la Mairie du 6e ont présenté place St  Sulpice et à la Mairie du 6è :

  • Place St Sulpice, Paris 6

- stands d’observations du transit de Mercure , télescopes à la disposition du public et des scolaire

-  Documentation, jeux

  •  Mairie du  6è :

- Ouverture de l’évènement :  M. Jean-Pierre Lecoq, maire du VI ème arrondissement Vice-Président du conseil départemental de Paris, Conseiller régional d’Île de France ;  Martine Méheut-Cendrier Présidente de Citoyennes pour l’Europe; Héloïse Méheut, astrophysicienne, de Planète sciences

- Conférences l'Europe de la Recherche :

Cédric Villani, Conseiller scientifique auprès du Commissaire européen à la recherche

Claudie Haigneré, membre de l’ESA, l’agence spatiale européenne

Nathalie Carrasco, Professeur, Université de Versailles St Quentin- Sciences de l'Univers

Claudine Hermann, La recherche en Europe et les femmes scientifiques, Professeure honoraire au département de Physiquede l’Ecole Polytechnique; Présidente d’honneur de l’association Femmes & Sciences ; Vice-présidente de l’European Platform of Women Scientists – EPWS

Isabelle Lémonon, Historienne des sciences. EHESS, Centre Alexandre Koyré Les Femmes et l'astronomie en Europe au 18e siècle

- Lecture de textes littéraires sur l’astronomie par la comédienne Claire Sermonne (textes de Pascal, Lamartine, Beaudelaire...)

La comédienne Claire Sermonne, marraine  de l’association Citoyennes pour l’Europe

Aidez-nous à organiser d'autres événements

Adhérer à Citoyennes pour l'Europe

 

Réagir


  • CAPTCHA

Rechercher sur le site

Devenir membre de Citoyennes pour l'Europe

Qui sommes nous ?

Nos actions

Café-Citoyennes pour l'Europe 2016

Café-citoyennes 2017 : l'Europe vue par les Européens

9 mai, Journée de l'Europe

Editoriaux de Martine Méheut, Présidente

Cycle "l'Europe inspirée", Odéon, Paris, 2014-2015

Cycle "l'Europe des artistes", Odéon, Théâtre de l'Europe, 2015-2016

La femme en Europe

L'Europe, ce qu'il faut savoir

S'informer des questions européennes

Bürgerinnen für Europa

Communiqués de presse

Contact

Espace privé

Newsletter

  • Restez informé ! Vous pouvez nous communiquer votre adresse mail. Une fois par mois vous recevrez notre newsletter. Nous vous envoyons également des invitations pour nos événements. Citoyennes pour l'Europe conserve cette adresse uniquement pour cet usage. Votre adresse n'est ni échangée ni vendue à des acteurs commerciaux ou associatifs.



Twitter

Nvel Edito @citoyennes_eur, à propos du discours annuel sur l'Etat de l'#UE, #juncker, @MartineMeheut? https://t.co/97t1Tu4rZ9
le 21/09/2017
Nous relayons @UPconferences : #insertion jeunes #Europe https://t.co/NfH2hDoM8F
le 16/09/2017
RT @CarenewsCom: |À lire| compte rendu du café-débat @citoyennes_eur sur la place de la femme politique dans les élections allemandes https?
le 08/09/2017
Ca fait du bien ! (Ré)écouter le court et vibrant plaidoyer pour l'Europe du député #Europe @GonzalezPons, https://t.co/eurFm5xEXJ
le 08/09/2017
#ElectionsAllemagne_La femme est-elle un animal politique? CR complet café-@citoyennes_eur, Berlin av.17,@ofaj_dfjw? https://t.co/a1fwMbtQQO
le 06/09/2017

Espace Membre

Visiteurs en ligne

    • avatarCohen Fanny
  • Nombre d'invités : 9