La revue de presse de Citoyennes pour l'Europe

Cliquer sur le titre pour lire l'article

 


cliquez sur le titre pour accéder à l'article ou au document

 

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission présente le livre blanc sur l'avenir de l'Europe: les voies de l'unité pour l'UE à 27

Bruxelles, le 1er mars 2017

Ainsi que le président Juncker l'avait annoncé dans son discours sur l'état de l'Union 2016, la Commission européenne a présenté aujourd'hui un livre blanc sur l'avenir de l'Europe, qui constitue sa contribution au sommet de Rome du 25 mars 2017.

Alors que nous nous apprêtons à célébrer le 60e anniversaire de l'UE et que nous regardons en arrière, nous voyons une période de paix s'étendant sur sept décennies et une Union élargie comptant 500 millions de citoyens qui vivent libres au sein de l'une des économies les plus prospères de la planète. Dans le même temps, l'UE doit regarder vers l'avant et réfléchir à l'élaboration d'une vision de son propre avenir à 27. Le livre blanc expose les principaux défis et les principales opportunités qui attendent l'Europe au cours des dix prochaines années. Cinq scénarios y sont présentés sur la manière dont l'Union pourrait évoluer d'ici à 2025 en fonction des choix qu'elle fera pour répondre à ces défis et saisir ces opportunités.

Scénario 1: S'inscrire dans la continuité

Scénario 2: Rien d'autre que le marché unique

Scénario 3: Ceux qui veulent plus font plus

Scénario 4: Faire moins mais de manière plus efficace

Scénario 5: Faire beaucoup plus ensemble

 

Prochaines étapes

Le livre blanc est la contribution de la Commission européenne au sommet de Rome, à l'occasion duquel l'Union débattra de ses réalisations au cours des 60 dernières années mais également de son avenir à 27. Le livre blanc marque le coup d'envoi d'un processus dans lequel les 27 États de l'UE décideront de l'avenir de leur Union. Pour encourager ce débat, la Commission européenne, en collaboration avec le Parlement européen et les États membres intéressés, accueillera une série de «Débats sur l'avenir de l'Europe» dans les villes et les régions partout en Europe.

Elle contribuera à cette discussion dans les mois à venir en publiant une série de documents de réflexion sur les sujets suivants:

  • développer la dimension sociale de l'Europe;
  • approfondir l'Union économique et monétaire, sur la base du rapport des cinq présidents de juin 2015;
  • maîtriser la mondialisation;
  • l'avenir de la défense de l'Europe;
  • l'avenir des finances de l'UE.

Contexte

 

Lire le contenu de chaque scénario et le communiqué intégral

 


Sortie de l’euro: faillites en chaîne et confiscation de l’épargne

 

 

Dans le cas d’école où les partenaires de la France conviendraient aussi qu’il faut mettre fin à la monnaie unique, s’ouvrirait une négociation des modalités de retour aux devises nationales et de dissolution de l’Union Européenne telle que nous la connaissons. En théorie, elle s’étalerait sur plusieurs années, ...

  • L’illusion du passage en douceur
  • La dévaluation du franc serait forte
  • Pour financer les déficits, répression financière assurée
  • Pour les entreprises privées, la conversion des dettes serait impraticable
  • Un chemin qui conduit droit aux restrictions monétaires et aux nationalisations

Lire l'article

 


 

Toute l'Europe > Société

Les 10 Européennes qui font bouger l'Europe

08.03.2017

Elles sont magistrate, commissaire, députée, maire... A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, coup de projecteur sur dix femmes européennes engagées qui mènent un combat au quotidien pour peser sur la scène diplomatique européenne et internationale, se battre contre la corruption, lutter pour le droit à l'avortement ou encore accueillir des réfugiés.

 
  • Manuela Carmena (Espagne) - Maire de Madrid

  • Codruta Kövesi (Roumanie) - Magistrate

  • Deniz Gamze Ergüven (Franco-turque) - Réalisatrice

  • Konstantina Kouneva (Grèce) - Députée européenne

  • Ursula von der Leyen (Allemagne) - Ministre de la Défense

  • Federica Mogherini (Italie) - Haut Représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité de l'Union européenne

  • Giusi Nicolini (Italie) - Maire de Lampedusa

 

 

 

 

  • Barbara Nowacka (Pologne) - Prix Simone de Beauvoir 2017

  • Emily O'Reilly (Irlande) - Médiatrice européenne

  • Margrethe Vestager (Danemark) - Commissaire européenne à la Concurrence

Lire l'article


 

S'il existe une journée internationale des droits des femmes, la Commission européenne elle, lutte toute l'année pour ces droits. D'ailleurs, Isabelle Jegouzo, chef de la représentation française de la Commission européenne, évoque les différentes réussites en la matière : "partage des tâches ménagères, directives sur la protection des femmes enceintes, rétablir l'équilibre entre hommes et femmes dans les conseils d'administration des entreprises européennes."

Le taux d'emploi des femmes sur le marché européen progresse depuis 2010

L’émancipation économique au cœur des préoccupations du Parlement européen

La question de l'émancipation économique est d'ailleurs au cœur des préoccupations du Parlement européen cette année. Les députés se concentreront donc sur cinq thématiques :

 

  • la place des femmes dans les métiers scientifiques, technologiques, de l’ingénierie et des mathématiques
  • l’éradication de la violence à l’égard des femmes
  • la représentation des femmes en politique
  • l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale
  • les objectifs de développement durable des Nations Unies

Des mesures concrètes sont nécessaires

Lire l'article intégral ou écouter l'émission

 

 


 

 

Le droit à l'avortement dans l'UE

17.02.2017

Dans l'Union européenne, la législation sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG) diffère d'un pays à l'autre. Si dans la plupart des Etats il est autorisé, l'avortement reste interdit à Malte. En Irlande, il n'est permis que dans le cas où la vie de la mère est en danger. L'Union européenne, elle, n'est pas compétente en la matière pour légiférer.

  • Avortement interdit ou limité

  • Avortement autorisé avec justifications

  • Avortement autorisé sans justification

Lire l'article


Le Fonds social européen (FSE) a permis à 10 millions de personnes de trouver un emploi ! #DecodeursUE

7/2/2017, Commission Européenne Représentation Française

L'Union européenne agit dans les États membres pour aider les citoyens européens à trouver un emploi ou à se former. Le Fonds social européen (FSE) est le principal instrument dont dispose l'Europe pour aider les Européens à trouver un emploi : près de 7 millions de personnes en France ont déjà pu bénéficier d'un soutien du FSE, par exemple pour les aider dans leur recherche d'emploi ou pour accéder à une formation !

Lire l'article

 

"En France, le FSE va financer pour 6 milliards d'euros de projets autour de trois grandes priorités : la lutte contre la pauvreté, l'éducation et la formation tout au long de la vie et l'accès à l'emploi durable. Le FSE en France, ce sont des dizaines de milliers de projets financés, au niveau national comme au niveau régional. Près de 7 millions de personnes ont pu bénéficier d'une aide en participant à ces projets, que ce soit sous la forme d'une formation, d'un accompagnement ou d'un soutien financier. Le FSE accompagne notamment la mise en œuvre des politiques sociales françaises : qui sait que le FSE contribue au financement des emplois d'avenir (pour leur volet formation), à la mise en place de la garantie Jeunes ou encore au déploiement du RSA "

 


Menace terroriste et crise des réfugiés : réponses franco-allemandes

le 23 Janvier 2017 englishDeusch.
Tribune par Yves Bertoncini, Gilles Finchelstein, Marcel Grignard, Julie Hamann, Ronja Kempin, Guillaume Klossa, Nicole Koenig, Martin Koopmann, Jean-Paul Maulny, Marc-Olivier Padis, Sophie Pornschlegel, Dominic Schwickert, Stefan Seidendorf et Hans Stark
 
À l'occasion de l'anniversaire du traité franco-allemand de l'Elysée, nous publions une déclaration issue du "Think Tanks Tandem", série de rencontres organisées entre des représentants de think tanks français et allemands.
Les défis que représentent la menace terroriste et la crise des réfugiés sont à tel point importants qu’ils pourraient affecter les relations franco-allemandes, tant à l’échelon gouvernemental qu’à celui des citoyens. A fortiori si les acteurs populistes et anti-européens des deux pays parvenaient à attiser des réflexes de repli en instrumentalisant ces défis sur le plan de la politique intérieure.
La nécessité de coopérer étroitement est donc plus évidente aujourd’hui que jamais. Si nos deux pays font un pas l’un vers l’autre, la coopération face à ces défis pourra consolider non seulement les relations franco-allemandes, mais aussi la cohésion de toute l’Union européenne.


Télécharger la déclaration "Menace terroriste et crise des réfugiés : c'est ensemble que la France et l'Allemagne  pourraient relever les défis"

 

Lire l'article

 

 


Aarhus et Paphos, capitales européennes de la culture 2017

Publié le 18 janvier 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

 

Pour l'année 2017, ce sont les villes d'Aarhus au Danemark et de Paphos à Chypre qui ont été choisies capitales européennes de la culture.

La ville d'Aarhus (265 000 habitants) est une ville portuaire située sur la côte est de la péninsule danoise. Cette ville est très ancienne, dont la construction se daterait au VIIe siècle. La cérémonie d'ouverture sera composée de spectacles de danse, sons et lumières, accompagnées d'une procession de navires, le tout sur le thème de la période Viking révélée par les recherches archéologiques menées à Aarhus. Plus de 160 projets sont prévus sur des thématiques artistiques (théâtre, feux d'artifices, spectacles mêlant eau, musique et lumières...), philosophiques, culturelles et sociales (réflexions sur le système universitaire, impulsion vers le sport...).

 

Paphos (47 000 habitants) est une ville située sur la côte occidentale de Chypre. Dans l'Antiquité, cette cité était consacrée à la déesse grecque de l'amour et de la beauté, Aphrodite. Pour la cérémonie d'ouverture de la capitale européenne de la culture 2017, Paphos mettra en valeur l'histoire, le multiculturalisme et la culture moderne de la ville. Musique, théâtre, danse, photographie, cinéma, gastronomie, archéologie : la ville de Paphos propose également tout au long de l'année 2017 une multitude d’événements à caractère culturel.

 

Lire l'article


Des visages sur des clivages : les votes des parlementaires européens à mi-chemin

17 Janvier 2017 à 12:29, par Yves Bertoncini, Claire David, Claire Versini et Hamza Abbas

L’élection d’un nouveau Président du Parlement européen le mardi 17 janvier symbolise l’arrivée à mi-mandat des parlementaires élus en mai 2014. C’est l’occasion pour l’Institut Jacques Delors, en partenariat avec le Mouvement Européen-France et sur la base de données VoteWatch, d’analyser à nouveau les votes exprimés par les parlamentaires élus en France sur 20 enjeux emblématiques soumis à leur approbation (investiture de la Commission Juncker, TTIP, secret des affaires, Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes…).

Lire la suite

 


Alors que la Commission européenne doit présenter sa proposition de cadre financier pluriannuel post-2020 au plus tard le premier janvier 2018, l’ancien Premier Ministre Italien Mario Monti a présenté jeudi dernier en commission des budgets du Parlement européen les conclusions d’un « groupe de haut-niveau sur les ressources propres », crée en 2014 et sous sa présidence. Ancien Président de la commission des budgets du Parlement européen entre 2009 et 2014 et membre de ce groupe de haut-niveau, l’Eurodéputé Alain Lamassoure revient pour Le Taurillon sur les conclusions de ce rapport.

Lire l'article


Les pro-européens veulent renforcer les moyens d’Erasmus

Par : Aline Robert | EurActiv.fr

10 janv. 2017 (mis à jour: 10 janv. 2017)

English | Deutsch

Aux 30 ans d’Erasmus, politiques et enseignants ont plaidé pour un élargissement des moyens du programme européen. Ce succès indéniable n’est pour l’heure accessible qu’à 7 % des jeunes.

Lire l'article


Les 10 événements qui marqueront l’Europe en 2017

Toute l'Europe, 06.01.2017

 

La survie de l’Union européenne pourrait bien se jouer en 2017. Année électorale particulièrement chargée : la montée des populismes menace de sérieusement compromettre l’avenir du projet européen. De même que le déclenchement de la procédure de sortie de l’UE par le Royaume-Uni et l’arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis, épreuves qui interrogeront les Européens quant à leur capacité à avancer ensemble. Les célébrations du 60ème anniversaire du traité de Rome et des 30 ans du programme Erasmus seront néanmoins une occasion de se souvenir des réussites européennes (et de désirer les poursuivre).

 
  • Elections en France : un pas décisif pour l'Europe ?

  • Elections en Allemagne : un 4ème mandat pour Angela Merkel ?

  • Brexit : les négociations commencent

  • Elections en Italie : un successeur pour Renzi

  • Anniversaire du traité de Rome : l’Europ

  • Le programme Erasmus a 30 anse fête ses 60 ans

  • Les sommets du G7 et de l’OTAN : deux rendez-vous décisifs

  • Donald Trump entre en fonction

  • Elections aux Pays-Bas : doit-on craindre un "Nexit" ?

  • Un pas de plus vers l’intégration numérique

Lire l'article

 


L'Europe aime la culture ! #DecodeursUE

Commission Européenne, Représentation en France, 12/12/2016
 

La diversité culturelle constitue certes un atout pour l'Union européenne, mais cette mosaïque linguistique et artistique limite le rayonnement culturel de l'Europe et fragmente le marché. L'Union intervient en complément des politiques nationales en apportant une dimension nouvelle: promouvoir le patrimoine commun et valoriser les richesses de chacun.

[...]"L'Union européenne soutient l'industrie audiovisuelle et la création culturelle suivant les valeurs qui lui sont propres."[...]

[...]" L'Union investira 1,45 milliard d'euros d'ici 2020 par le biais du programme «Europe créative» Pour renforcer et promouvoir le patrimoine culturel dans les domaines de l'architecture, de la littérature, de la musique ou encore du cinéma".[...]

 

L'Europe, premier donateur d'aide au développement au monde ! #DecodeursUE

Commission européenne, Représentation en France, 12/12/2016
 

Chaque année, l'Union européenne et ses États membres consacrent plusieurs dizaines de milliards d'euros à l'aide publique au développement. L'Union et les États qui la composent contribuent ainsi à plus de 50 % de l'aide au développement distribuée dans le monde, faisant d'eux le premier bailleur de fonds au monde dans ce domaine.

Cet engagement fort confirme la volonté de l'Union d'accompagner les pays en voie de développement et répond également aux problématiques soulevées par la crise migratoire actuelle.

  • L'Union européenne, premier bailleur de fonds au monde

  • Une aide multifacettes

  • Un plan Juncker pour l'Afrique

  • Des réponses de long terme

Lire l'article

 

À la rencontre de Maren Ade, réalisatrice du film « Toni Erdmann »

Parlement  Européen -Autres Articles - Culture23-11-2016 -
 

Le prix LUX du Parlement européen a été décerné au film « Toni Erdmann »

Le film « Toni Erdmann », qui dépeint la relation complexe entre un père et sa fille dans la culture de l’entreprise contemporaine, a remporté la dixième édition du Prix LUX du Parlement européen. « C’est grâce aux soutiens financiers nationaux et Européens que de telles productions peuvent voir le jour », a expliqué la réalisatrice Maren Ade lors de la cérémonie de remise du Prix qui s’est déroulée à Strasbourg ce mercredi 23 novembre.

 

« Toni Erdmann »

 

Le film est une tragi-comédie qui se penche sur la culture de l’entreprise contemporaine. Un père tente de se rapprocher de sa fille, consultante expatriée à Bucarest, en Roumanie. En s’immisçant dans sa vie professionnelle, il va peu à peu remettre en question les valeurs actuelles du monde du travail.

 

[...]

 

Le Prix LUX fête ses 10 ans

 

Cette année marque le dixième anniversaire du Prix LUX. Plus d’une centaine de productions européennes ont déjà bénéficié du soutien du Parlement européen. Les trois films finalistes sont en effet sous-titrés dans toutes les langues officielles de l'Union européenne et projetés aux quatre coins de l’Europe.

 

Le film lauréat est quant à lui adapté aux personnes malentendantes et malvoyantes et bénéficie d’une promotion internationale lors de sa sortie. « Figurer parmi les finalistes était déjà une récompense en soi », a estimé Maren Ade.

 

lire l'article

 


L'Europe lance une campagne contre les violences faites aux femmes

Instaurée par l'ONU en 1999, la Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes a lieu tous les 25 novembre. A cette occasion, l'Union européenne lance aujourd'hui une campagne afin de combattre les violences faites aux femmes. Beaucoup reste à faire dans ce domaine, la dernière enquête Eurobaromètre sur les violences de genre, publiée ce mois-ci, faisant état de chiffres inquiétants, notamment en ce qui concerne la perception de ce type de violences.

  • Des violences connues, souvent tues ou niées

  • Une campagne pour lutter contre ces violences

[...]Ce 25 novembre, la Commission européenne lance donc une campagne pour rendre la lutte contre les violences faites aux femmes plus efficace. 4 millions d'euros vont être déboursés par l'exécutif européen pour financer des actions menées par les Etats membres ainsi que la société civile et les ONG. L'objectif : la mise en relation de l'ensemble des acteurs investis dans cette cause et le renforcement de la complémentarité de leur action.

Un fonds de 6 millions d'euros vient également en outre d'être débloqué par la Commission européenne afin de supporter financièrement des projets transnationaux d'organisations issues de la société civile, dont l'objectif sera la prévention des violences faites aux femmes et le soutien des victimes.[...]

Lire l'article

 


 

La libre circulation des Européens - État des lieux d'un droit fantasmé

le 24 Novembre 2016 à 12:46
Etude par Martina Menghi, Jérôme Quéré et António Vitorino
La liberté de circulation des personnes au sein de l’Union européenne se trouve régulièrement au coeur du débat publicDes préjugés ont imprégné les imaginaires collectifs, tels ceux liés au plombier polonais qui détournerait la directive européenne sur les travailleurs détachés ou aux citoyens pauvres abusant de leur liberté de circulation dans l’unique but de bénéficier d’allocations, dans le cadre d’un "tourisme social".

Cette Étude de Martina Menghi, avocate au barreau de Rome et Jérôme Quéré, Président des Jeunes Européens-France, a le grand mérite de dépassionner un débat souvent écartelé entre les fervents défenseurs de la liberté de circulation et ses ennemis jurés. Elle présente et analyse le droit de l’UE afin de distinguer ce qui relève de la réalité et ce qui relève du fantasme, tout en donnant des éléments chiffrés sur la nature et l’ampleur de la liberté de circulation en Europe.

Elle revient tout d’abord sur les éléments historiques et contextuels de la liberté de circulation des travailleurs, instaurée dès le Traité de Rome en 1957, mais qui a progressivement évolué et concerne désormais les citoyens en tant que tels. Cette mobilité s’exerce entre les États membres de l’Union européenne, indépendamment de leur appartenance à l’espace Schengen. Les citoyens de l’UE et les membres de leurs familles bénéficient du droit de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres, mais ce droit n’est ni inconditionnel ni illimité.

En termes d’accès à l’emploi, cette Étude précise que les citoyens de l’UE ne doivent pas être discriminés dans l’accès à un poste dans un autre État membre, mais aussi qu’il existe des exceptions pour certains postes de la fonction publique et que les nouveaux États membres peuvent être soumis à des périodes transitoires. Elle consacre une attention particulière au cas des travailleurs détachés.
 
 

 


 

Les eurodéputés réclament un gel des négociations sur l’adhésion de la Turquie

Par : Georgi Gotev | EurActiv.com | Traduit par: Marion Candau 23 nov. 2016

 

 

 

 

 

 

Les principaux groupes politiques au Parlement européen ont affirmé le 22 novembre que la Commission devait temporairement geler les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, une proposition que Bruxelles voit d’un mauvais oeil.

 

Lire l'article 

 


Alain Lamassoure : « la victoire de Trump doit nous pousser à prendre notre destin en main »

par : Frédéric Simon | EurActiv.fr9/11/2016

Pour Alain Lamassoure, l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis est l’occasion pour l’UE de finir de bâtir une véritable Europe de la défense, ainsi qu’une Europe politique.

Alain Lamassoure est un eurodéputé membre du Parti populaire européen (PPE). Très proche d’Alain Juppé, il est aussi candidat à la présidence du Parlement européen, censée tourner à mi-mandat, en janvier 2017.

Lire l'article 


Les Européens favorables à l’égalité des droits avec les résidents étrangers

 

 

 

 

 


 

L’Union européenne s'intéresse à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

31/10/2016 VU D'EUROPE Parce que l’égalité entre les genres est un principe et une ambition européenne, l’Union s’intéresse aujourd’hui à l’instauration d’outils de conciliation entre vie privée et vie professionnelle : un défi inatteignable ?
C’est un premier pas… Le 13 septembre dernier, le Parlement européen a adopté une résolution encourageant les institutions européennes et les États membres à s’engager pour favoriser l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Promouvoir cela permet d’accéder à plus d’égalité sur le marché de l’emploi et dans les autres domaines de la vie, d’améliorer la qualité de vie au travail mais aussi de contribuer à de meilleures conditions de vie pour les enfants ou les personnes à charge.
Après l'état des lieux, le document énumère des principes à promouvoir : 
  • Un faisceau d’indices favorables
  • L’équilibre entre travail et vie privée comme instrument de l’égalité

  • Une portée limitée : l’exemple de la directive « Maternité » : Une directive maternité mort-née

Lire l'article 


Le Prix Sakharov décerné à Nadia Murad Basse et Lamiya Aji Bashar, deux femmes yézidies victimes de Daech, France Culture, 27/10/2016

Nadia Murad and Lamiya Aji Bashar winners of 2016 Sakharov Prize, European Parlement, 27/10/16

Le Prix Sakharov 2016 est attribué à deux femmes yézidies originaires d'Irak, ayant survécu à l'esclavage sexuel de l'État islamique : Lamiya Aji Bashar et Nadia Murad Basee, porte-parole des femmes victimes des violences sexuelles de cette organisation terroriste.

Nadia Murad et Lamiya Aji Bashar ont obtenu le Prix Sakharov 2016 Crédits : Vit Simanek/Balint Szlanko - Sipa

 

C'est une récompense pour les droits de l'Homme mais aussi ceux des femmes. Le Parlement européen décerne cette année le prix Sakharov à Nadia Murad et Lamiya Aji Bashar. Deux membres de la communauté yézidie et deux femmes persécutées par le groupe Etat islamique Lire l'article, écouter l'émission


Merkel se tourne vers l’Afrique pour répondre à la crise migratoire

 

 

 

 


Les humains ne doivent pas être dominés par les robots»

 

Mady Delvaux, eurodéputée socialiste luxembourgeoise, est chargée de rédiger la toute première proposition de loi sur la robotique avancée et l’intelligence artificielle.

L’approche de laissez-faire adoptée par la Commission pour d’autres domaines de pointe ne devrait pas s’appliquer aux robots, a-t-elle assuré à EurActiv. Le danger ? Un scénario apocalyptique dans lequel les robots s’en prennent à leurs maîtres humains.

Mady Delvaux est une eurodéputée S&D luxembourgeoise. Elle a rédigé la première proposition législative sur la robotique dans le monde.

Quelle est la première question qui doit être soulevée, d’un point de vue réglementaire ?

Qu’en est-il des questions spécifiques, comme celle de la responsabilité ?

En ce qui concerne les secteurs émergents et les technologies, la Commission préfère attendre de voir ce qui se passe. Pourquoi pensez-vous qu’il soit urgent de légiférer dans le cas des robots ?....

Lire l'article 


Mesdames et Messieurs les Anglais : ça suffit !

, par Thomas Arnaldi

 

Depuis le référendum sur le Brexit du 23 juin dernier remporté par près de 51,9% des voix, le Royaume-Uni fait tout pour retarder l’enclenchement de la procédure de sortie de l’Union Européenne, au détriment des Européens. Malgré l’annonce de Theresa May, la première ministre britannique, de déclencher le divorce autour de mars 2017, de nombreuses incertitudes demeurent.

 

Les points développés :

  • Une hypocrisie britannique

  • Le Royaume-Uni dans l’impasse

         Conclusion :

Mesdames et Messieurs les Anglais, laissez les Européens renouveler l’Europe que vous n’avez pas voulu. De notre côté, on vous attend à la table des négociations. Michel Barnier et Guy Verhofstadt, respectivement désignés par la Commission européenne et le Parlement européen pour mener les négociations avec vous, sauront vous montrer les lignes rouges à ne pas dépasser. Il y aura toujours une place pour vous dans l’Europe mais elle ne sera jamais au détriment des Européens.

Lire l'article


 

 

Plus forts ensemble – même à 27 !

le 16 Septembre 2016 à 12:51
Tribune par Yves Bertoncini et Enrico Letta

 

 
L'organisation d’un "sommet à 27" à Bratislava prend acte de la volonté britannique de quitter l’UE et constitue une étape décisive dans l’expression du désir d’union des autres pays membres. Ce sommet a vocation à amorcer un processus de régénération de la construction européenne en soulignant à la fois ce qui fonde l’identité commune des Européens dans la mondialisation et ce qu’ils ont intérêt à mieux faire ensemble, notamment en matière de sécurité collective.

Tel est l’objet de ce Mot d'Yves Bertoncini et Enrico Letta, qui se concentre sur trois éléments :
1. Ranimer le désir d’union : le début d’un processus
2. Mieux vivre ensemble dans la mondialisation
3. Affirmer que l’union fait la force face aux menaces

 

 


 

05/09/2016

Comment rendre l'Europe à nouveau populaire ?

Jean-Claude Piris

Les Européens apprécient que l'Europe soit en paix, qu'elle constitue le premier marché commun du monde et, grâce à sa politique commerciale commune, le premier exportateur et importateur du monde. Ils tiennent cela pour acquis. Ils ont bien conscience que le monde globalisé dans lequel nous vivons crée des défis auxquels les États européens, même les plus grands, ne peuvent répondre seuls. Ils souffrent aussi de problèmes aigus. Ils pensent que l'Union européenne, bien qu'ayant affiché des objectifs ambitieux en matière économique et monétaire ou d'immigration, a mal géré les crises dans ces domaines et n'aide pas à les résoudre. C'est de ce fait, tout particulièrement, que l'Europe connaît un regain de nationalisme et de populisme. Quelles sont les options envisageables pour changer cette situation, et que l'Europe redevienne populaire?

 
  • Première option : réviser les Traités pour accroître les pouvoirs de l'Union européenne, pour lui permettre de mieux atteindre ses buts, est exclu à court terme, et probablement aussi à moyen terme.

  • Deuxième option : la transformation de la zone euro en un groupe cohérent, "noyau dur" de l'Union européenne, est devenue illusoire.

  • Troisième option : l'idée de se tourner vers les six Etats fondateurs est erronée et obsolète.

  • Quatrième option : une initiative franco-allemande importante paraît improbable, en tout cas à court terme.

  • Alors, que pourrait faire l'Union européenne dès maintenant, dans la perspective de la réunion informelle des Chefs d'Etat et de Gouvernement des "27" qui se tiendra à Bratislava le 16 septembre 2016 ?


La jeunesse au cœur de la renaissance européenne, une urgence vitale

 

Plusieurs personnalités, artistes, philosophes, universitaires, représentants du monde politique ou des affaires co-signent une lettre ouverte à Angela Merkel, François Hollande et Matteo Renzi, qui se retrouvent aujourd’hui à Ventotene, haut-lieu du fédéralisme européen.

[...]Comment faire de l’Europe un projet d’avenir pour les jeunes ? Comment faire en sorte que les jeunes se pensent européens ? Voilà deux questions indissociables auxquelles nos dirigeants doivent maintenant répondre.

Nous distinguons trois priorités : faire connaître l’Europe, faire vivre une vraie expérience européenne aux jeunes et inventer les métiers de demain.[...]

Lire la lettre et voir les premiers signataires 

signer la feuille de route sur www.m9m.eu.

German : Brief an Europa: Olympiateilnehmer aus EU-Staaten


Entretien d'Europe n°92,  18/07/2016

 
*Michel Foucher Géographe et diplomate, il est titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège d'études mondiales (FMSH–ENS Ulm). il a été Ambassadeur de France en Lettonie et directeur du Centre d'analyse et de prévision du ministère français des Affaires étrangères

 


Massacre de Nice : La fuite du monde d’hier

Le Taurillon, 15 juillet 2016

"Aujourd’hui, lendemain de cette attaque, je ne sais pas ce dont j’ai le plus peur. De ces cadavres qui jonchent le sol de la Promenade des Anglais à Nice, des terroristes qui préparent sans doute déjà de nouvelles attaques, toujours plus sanglantes et injustes, de tous les « si » qui vont nous empêcher de vivre, imaginant toujours le pire à chaque moment de notre quotidien, ou la peur de la réaction."

lire l'article

 

 

 

juin 2016

Stratégie Globale de l'Union Européenne

"Plus d’une décennie après la Stratégie de Sécurité Européenne de 2003, le Monde a radicalement changé. Et nous également. Pour cette raison, j’ai décidé de lancer une période de réflexion stratégique sur la voie à suivre de l’UE dans le Monde. Elle conduira à la Stratégie Globale sur la Politique Etrangère et de Sécurité.

Ce processus nous donnera l'opportunité de forger une politique étrangère de L’UE plus forte et plus efficace et d'engager le public dans les débats sur la politique étrangère. Dans le monde d’aujourd’hui, la politique étrangère n’est plus une affaire pour les experts – elle nous concerne tous : de la nourriture que nous consommons, aux vêtements que nous portons, en passant par notre sécurité quotidienne, jusqu’à l’avenir de nos enfants. Voilà pourquoi je crois qu’il est important d’impliquer chacun d’entre vous dans notre réflexion stratégique – écouter plusieurs voix et obtenir des perspectives différentes. A travers ce site, je souhaiterai avoir une discussion plus large sur les intérêts de la politique étrangère au sein de l’Union Européenne, les objectifs et les moyens de les atteindre. Je me réjouis d'engager cet échange avec vous, dans les mois à venir.
"

Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

A more connected world

Globalisation shapes our world for good and ill. It has given rise to an unprecedented degree of global connectivity and surges in human mobility. This has an impact on issues including migration, citizenship, development and health. On-line connectivity opens opportunities for political participation and business, but also for economic and financial crime, terrorism and trafficking. Markets are increasingly connected. Greater connectivity in Europe was highlighted by the Eurozone crisis. It shows how deeply linked we are and that we need to tackle economic problems together through deeper integration.

A more contested world

Nation states are under unprecedented strain. Fragile states and ungoverned spaces are spreading. Ideology, identity and geo-political ambitions drive tensions that can lead to instability and violence. To the East, the EU’s neighbours are vulnerable through economic, political and energy supply fragilities. In North Africa and the Middle East, ungoverned spaces enable criminals and terrorists to thrive. In Europe and beyond, new narratives challenge democratic values. Demographic trends, climate change and growing inequalities also threaten more tensions, while the rapid development of new technologies is changing the nature of conflict.

A more complex world

Global power shifts and power diffusion bring an end to single power dominance. Around the world, emerging powers are rising in global rankings; different regions display different configurations of power. Globally, power is spreading beyond the nation state towards a network of state, non-state, inter-state and transnational actors. Traditional multilateralism faces a delicate challenge: emerging countries want to reform the post-World War II architecture – yet opposing existing global governance mechanisms has been easier than creating new ones.

 

En savoir plus/read more


 Huffington Post LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Publication:

Ancien premier ministre italien

Les Européens sont confrontés à un défi sécuritaire multiforme qu'ils doivent plus que jamais relever ensemble, quel que soit le verdict du référendum britannique. Il leur appartient de placer leur "sécurité collective" au cœur de la construction européenne, en valorisant leurs progrès récents et en les inscrivant dans une vision d'ensemble mobilisatrice.

 

1. (Re)placer la sécurité collective au cœur de la construction européenne

2. Valoriser l'utilisation des outils européens de sécurité collective

3. Renforcer l'architecture européenne de sécurité collective

lire l'article

EU und kollektive Sicherheit: Gemeinsam sind wir stärker


Investissement en Europe : tirer le meilleur parti du Plan Juncker

 

Notre Europe, Institut Jacques Delors, le 13 Avril 2016
Rapport par Eulalia Rubio, David Rinaldi, Thomas Pellerin-Carlin et Enrico Letta
 

Ce Rapport, rédigé par Eulalia Rubio, David Rinaldi et Thomas Pellerin-Carlin, respectivement chercheur senior et chercheurs à l'Institut Jacques Delors et préfacé par Enrico Letta, vice-président de l'Institut Jacques Delors, analyse les forces et faiblesses du plan Juncker. À partir des résultats préliminaires du plan, d’avis d’experts, d’expériences avec des instruments semblables et de deux études de cas, elle identifie plusieurs risques à court terme concernant la mise en œuvre qui pourraient compromettre le succès du plan durant sa période initiale de trois ans, et formule des recommandations stratégiques pour remédier à ces risques.


La principale conclusion est que le plan ne sera pas suffisant pour combler le déficit d’investissement actuel de l’UE et devrait donc être complété par d’autres mesures visant à stimuler l’investissement. La réussite du plan Juncker pourrait également être compromise en l’absence de certaines conditions. 

Ce Rapport analyse également des scénarios possibles sur le long terme, notamment l’éventualité que l’EFSI donne lieu à la création d’un système de banques d’investissement publiques en Europe et celle qu’elle soit à l’origine d’un futur mécanisme de stabilisation macroéconomique de la zone euro.

Enfin, ce Rapport propose une analyse de terrain des apports possibles du plan Juncker dans deux grands domaines : les infrastructures numériques et l’efficacité énergétique. Les deux études de cas soulignent la nécessité de progresser au niveau du troisième pilier du plan en améliorant les cadres règlementaires nationaux et européens, afin de supprimer les obstacles non-financiers à l’investissement. Dans ces deux domaines, il existe un risque concret de concentration géographique, mais des éléments indiquent également que l’EFSI pourrait contribuer au montage et au financement de projets d’investissement de petite taille et à haut risque.
Partager
r
 

 

 
 
Cliquer sur le 

La Commission doit avoir la capacité de protéger l’Europe

, par Antonio Longo, traduit par Sergio Camachetty

Toutes les versions de cet article : [français] [italiano]

 

 

Les drapeaux sont en berne devant le Berlaymont, le siège de la Commission européenne, à la suite des attentats de Bruxelles. - © Union européenne / Source : EC - Service Audiovisuel / Photo : Thierry Charlier

Si certains doutes subsistaient encore, les attentats de Bruxelles de ce 22 mars 2016 les ont définitivement dissipés : l’Europe est le berceau du terrorisme djihadiste. En touchant l’aéroport et la zone autour des institutions européennes, les terroristes nous ont montré leur volonté de frapper celle qui est symboliquement considérée comme la capitale de l’Europe.

[...]

"Et le terrorisme est une puissance mondiale. L’Europe, comme l’Italie du Cinquecento, le XVIe siècle italien, riche et cultivée mais impuissante car divisée entre des petits Etats en perpétuelles compétitions, parmi lesquels ceux qui ne voulurent pas d’un prince qui les unisse (comme le disait Machiavel) et qui peu de temps après périrent, car soumis à la France et à l’Espagne.

[...]

Donc, l’Italie, ventre mou de l’Europe à l’époque et aujourd’hui l’Europe, ventre mou du monde. [...]"

Est arrivé le moment d’affirmer avec force une souveraineté européenne sur la sécurité européenne. Qu’elle traite du terrorisme, des migrations, des réfugiés ou encore d’opérations militaires, le thème est le même. Une police et une agence fédérale pour contrecarrer le terrorisme. Des garde-frontières et des garde-côtes européens sont des agents permettant d’affirmer une souveraineté européenne aux frontières extérieures, condition nécessaire pour garantir la libre-circulation dans l’espace Schengen. Une coopération structurée permanente dans le domaine militaire entre les pays, qui sont en train d’esquisser une défense européenne, est aussi requise.[...]"

Lire l'article___________________________________________________________________

Rapport Honeyball : Le Parlement européen s’inquiète du traitement des femmes migrantes

, par Aude Evrard-Debatte, Le Taurillon

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le Parlement européen a mis les femmes migrantes à l’honneur en adoptant par 388 voix le rapport dit « Honeyball », du nom de sa rapporteuse, Mary Honeyball, eurodéputée britannique S&D. Ce rapport invite les Etats membres à prendre en compte la situation particulière des femmes réfugiées et demandeuses d’asile arrivant dans l’Union européenne. Décryptage.

Les femmes réfugiées font face à de nombreuses violences lors de leur périple et dans les camps de réfugiés. Le rapport Honeyball vise à les protéger et à garantir leurs droits. - European Commission DG ECHO (CC/Flickr).

Pourquoi un tel rapport ?

Que préconise le rapport ?

[...]une série de mesures ayant vocation à s’appliquer à tout moment du voyage des réfugiées : à leur arrivée sur le territoire, lors de leur transit dans les centres d’accueil ou de rétention, lors des procédures d’asile et enfin lors de leur intégration finale dans la société civile. Ce qui ressort particulièrement des 66 propositions Honeyball, c’est la volonté de garantir l’indépendance des femmes lors du processus, leur bien-être et leur sécurité effective.[...]

Sera-t-il suivi d’effets ?

Une adhésion à la convention d’Istanbul ?

lire l'article


Report on equality between women and men 2015, European Commission,

Justice and Consumers, 2443-5228

Foreword

[...]Women seize the opportunities and benefits of education
and participation in the labour market, but they also face
headwinds and gaps remain. Women are still less likely than
men to be in paid employment, they tend to work less hours,
they have lower hourly wages, and they are concentrated
in fewer well-paid sectors. Women still face large barriers
to advance into senior management. They are at risk of
being harassed at work, at home or in the street. They are
also the main victims of new forms of violence.[...]

Vĕra Jourová
Commissioner for Justice, Consumers and Gender Equality

 

Contents
Foreword by Commissioner Vĕra Jourová 7
Introduction 9
1. Equal economic independence 10
2. Equal pay for equal work
and work of equal value 18
3. Equality in decision-making 24
4. Dignity, integrity and ending
gender-based violence 31
5. Gender equality in external action 36
6. Cross-cutting issues 40
7. Conclusion 43

Annexes
Annex 1:
Member States’ performances 47
Annex 2:
MBaseline for the 2016-2019 Strategic engagement
(indicators, latest available data and targets) 60
SWD(2016)54
2015 report on equality between women and men in the European
Union Commission Staff Working Document

Dowload the report/télécharger le rapport


La sécurité de l’UE : une urgence politique

le 03 Mars 2016 à 12:49
Tribune par Jacques Delors, Pascal Lamy, António Vitorino, Eneko Landaburu, Elisabeth Guigou, Etienne Davignon, Nicole Gnesotto, Philippe De Schoutheete, Elvire Fabry, Nicole Koenig et Thomas Pellerin-Carlin
 
Assurer la sécurité de l’Union européenne n’est plus une question technique qui appelle de simples ajustements bureaucratiques. C’est le défi politique majeur des Européens, avec le retour à la croissance. L’instabilité du voisinage a désormais des répercussions profondes sur l’ensemble de l’Union européenne. Il n’est plus d’État membre qui puisse se penser à l’abri d’attaques terroristes ou affranchi de devoir apporter une réponse opérationnelle responsable à l’afflux de réfugiés, sans compter sur les retombées négatives à court et moyen terme de l’effondrement économique de plusieurs voisins de l’Union européenne. Les mesures unilatérales des États membres ne peuvent suffire face à l’ampleur des défis.
 
La Haute Représentante Federica Mogherini présentera une nouvelle "stratégie globale de l’UE pour la politique extérieure et la sécurité" en juin 2016. L’ambition de cette refonte stratégique risque néanmoins d’être d’autant plus diluée pour faciliter des compromis politiques que l’on attend le résultat du référendum britannique sur la sortie de l’UE le 23 juin et la présentation du nouveau concept stratégique de l’OTAN en juillet.
 
Dans cette Tribune, intitulée "La sécurité de l’UE : une urgence politique", Jacques Delors, Pascal Lamy, António Vitorino, Eneko Landaburu, Elisabeth Guigou, Etienne Davignon, Nicole Gnesotto, Philippe de Schoutheete, Elvire Fabry, Nicole Koenig and Thomas Pellerin-Carlin, appellent les capitales européennes à faire preuve de volonté politique commune en hiérarchisant leurs priorités à court et moyen terme et en prenant des initiatives politiques concrètes qui, coordonnées au sein d’une approche globale, visent à :

1. Étendre la solidarité dans la lutte contre Daech ;
2. Développer une stratégie de moyen-terme pour la Syrie ;
3. Rester fermes et unis "vis-à-vis de et avec" la Russie ;
4. Répondre à la crise migratoire en toute urgence ;
5. Approfondir et étendre la coopération en matière de sécurité.
Cette Tribune est également disponible en anglais et en allemand. EU security: a matter of political urgency
le 03 Mars 2016 à 12:50
 
In this Tribune entitled "EU Security: a matter of political urgency", Jacques Delors, Pascal Lamy, António Vitorino, Eneko Landaburu, Elisabeth Guigou, Etienne Davignon, Nicole Gnesotto, Philippe de Schoutheete, Elvire Fabry, Nicole Koenig and Thomas Pellerin-Carlin, call European capitals to demonstrate the necessary political will to respond to the threats faced. Europeans must form a united political front based on a ranking of priorities in the short and medium term and launch concrete political initiatives which, coordinated within a global approach, must aim to:

1. Provide greater assistance in the fight against Daesh;
2. Develop a mid-term Syria strategy;
3. Stand firm and united both “with and up to” Russia;
4. Provide an immediate response to the migrant crisis;
5. Deepen and expand cooperation in the area of security.
 
download file

Parlement Européen

 

Droits des femmes: les députés appellent la Commission à présenter une nouvelle stratégie en matière d'égalité des genres

Session plénière Communiqué de presse - Droits de la femme/Egalité des chances03-02-2016 -
 La Commission doit présenter sans tarder une communication sur une nouvelle stratégie en faveur de l'égalité des genres et des droits des femmes pour la période 2016-2020 et respecter ses engagements, selon une résolution adoptée mercredi. La communication devrait répondre aux enjeux en matière d'égalité hommes-femmes, tout en étant conforme au programme fixé au niveau international, ajoutent les députés.

La résolution a été adoptée par 337 voix pour, 286 contre et 73 abstentions.

[...]

Télécharger le communiqué de presse intégral qui contient la réaction de la présidente de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres, Mme Garcia Perez (S&D, ES)

***

Women's rights: MEPs urge Commission to table a new gender equality strategy

Plenary Session Press release - Women's rights/Equal opportunities03-02-2016 - 14:38
 

The European Commission must table a communication on a new strategy for gender equality and women’s rights 2016-2020 as soon as possible and deliver on its political commitments, say MEPs in a resolution voted on Wednesday. The communication should address gender equality issues which is in line with the international agenda, they add.

The resolution was adopted by 337 votes to 286 and 73 abstentions.[...]

Read the press release containing the reaction's of the Women’s Rights and Gender Equality Committee chair Ms Garcia Perez (S&D, ES).


 

Gravitational waves detected, scientists announce

 
Gravitational waves produced by the merger of two black holes have been confirmed at the Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory (LIGO). Image credit: Caltech/MIT/LIGO Laboratory

Gravitational waves have been detected on earth for the first time, researchers at the Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory (LIGO) in the US and the VIRGO detector in Italy have announced.

 

The research paper, published on 11 February in Physical Review Letters, was co-signed by nine EU-funded researchers, who are working in the gravitational research environment thanks to a Marie Skłodowska-Curie training programme called GraWIToN.

‘I am delighted that EU research funding has once again supported an exciting scientific breakthrough in cosmology, confirming Einstein's predictions about spacetime in his General Theory of Relativity,’ said Tibor Navracsics, European Commissioner for Education, Culture, Youth and Sport.

Lire l'article intégral


Entrepreneurship: the ‘she’ factor

Agnieszka Klucznik-Törő This article outlines current trends in female entrepreneurship providing food for thought to inform the design of future support mechanisms.

  • How to give wings to female entrepreneurs

In the past two decades, female entrepreneurs have accounted for around a third of all businesses in the UK, 26% in France and 37% all businesses in the USA. Yet, women constitute of 52% of the total population in Europe. Recognising the typical challenges faced by women entrepreneurs inspired founders of the international EU-funded WINGS project to take action and offer some support.

  • Specificities of women-owned start-ups

Read more


Les Européens face à la crise des migrants, octobre 2015

avec

 

Comment les opinions publiques européennes réagissent-elles à l’arrivée de migrants sur les côtes italiennes et grecques ? Quelles perceptions ont-elles du profil des migrants et de leur nombre ? Comment les citoyens des différents pays de l’Union européenne (UE) envisagent-ils les solutions mises en place par leur gouvernement ? Pour y répondre, la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS) ont confié à l’Ifop la réalisation d’une grande enquête d’opinion dans sept pays européens - France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Danemark, Grande-Bretagne –, menée auprès d’un échantillon de 1000 à 1100 personnes par pays.
Echantillon de 1000 personnes par pays : France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Pays-Bas et Danemark, âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée/niveau de revenus pour le Danemark) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 16 au 22 septembre 2014.


La défense de l'Europe avant l'Europe de la défense,

Fondation Robert Schuman, 16 janvier 2016

L'Europe fait face à un nouveau contexte stratégique qui l'interpelle où elle apparaît bien démunie. A défaut de promettre une stabilité incertaine, l'Europe doit garantir aux Européens une réelle sécurité sous peine de mettre en cause le projet d'unification continentale dans son essence même. Or la défense de l'Europe n'a pas réellement progressé ; elle a révélé ses défaillances. Pour assurer la défense des citoyens, Bruxelles doit accepter, dans ce domaine, de changer provisoirement de méthode et les 28 capitales prendre conscience des dangers qui nous entourent afin d'y répondre par la solidarité et la coopération européennes. Si nous réussissons, l'unification européenne, ses institutions, nos Etats, y trouveront largement leur compte.

 

Télécharger l'article

 


Bruxelles2 Le premier webnews francophone sur l’Europe politique. Crises, Affaires étrangères, Défense, Economie, Pouvoirs

Dépenser plus pour une défense commune recommande olfgang Schäuble

W. Schauble au conseil des ministres de l’Ecofin (Crédit : CUE – Archives B2)

(B2) Dans une interview au Bild am Sonntag, parue ce dimanche (27 décembre), Wolfgang Schäuble, le Ministre allemand des Finances (CDU) a estimé que la crise des réfugiés nécessitait à la fois d’augmenter les dépenses de défense et de renforcer la politique européenne de sécurité commune en attendant de former une armée européenne. « Nous allons avoir à dépenser beaucoup plus d’argent pour les initiatives de défense européennes communes » souligne Schäuble (*).

 

La politique étrangère et de sécurité des Etats membres de l’UE doit être renforcée « étape par étape » estime le ministre des Finances. « En fin de compte, notre objectif doit être une armée européenne commune. Les ressources que nous consacrons à 28 armées nationales pourraient être utilisées beaucoup plus efficacement ensemble » souligne-t-il.

 

(Nicolas Gros-Verheyde)

 

(*) Texte traduit par nos soins

 

Lire l'article


RENCONTRE – Regards sur l’opéra, avec Lukas Hemleb

Nonfiction.fr, Le quotidien des livres et des idées, [jeudi 17 décembre 2015 - 15:00], par Marie DU BOUCHER
 
En partenariat avec l’association Citoyennes pour l’Europe, l’Odéon invitait ce samedi Lukas Hemleb à parler d’opéra.

La rencontre s’est ouverte par une minute de silence en hommage à Luc Bondy, le directeur du théâtre de l’Odéon, décédé le 28 novembre. Lukas Hemleb l’avait rencontré alors qu’il n’avait qu’une vingtaine d’années, et avait été invité dans cette même petite salle, (autrefois nommé le « petit odéon »), où a eu lieu la rencontre. Moment émouvant donc. [
...]
La comédienne Claire Sermonne, qui animait la rencontre, lui demande (ndl à Lukas Hemleb) alors si l’idée de l’Europe n’est pas en danger, dans la période que nous traversons. Hemleb parle de la génération de maîtres qui est en train de disparaître (le dernier en date étant Patrice Chéreau), qui incarnaient une certaine idée de faire du théâtre. Nous vivons dans une période de repli, où la circulation des idées telle qu’elle a pu exister en Europe, ne marche plus – alors même qu’il est devenu si facile de communiquer. Hemleb prend l’exemple de Haendel et Mozart, qui  se connaissaient beaucoup mieux que la plupart des compositeurs contemporains ne se connaissent aujourd'hui. [...]

 

En 2015, une femme sur cinq victime de violences physiques en Europe

 

Par et

Le 25 novembre, c’est la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, organisée par les Nations unies.


POLITIQUES FRANÇAISES ET EUROPÉENNES

 

La boîte à outils de l’UE contre le terrorisme est prête, et après ?

Jean-Sébastien Lefebvre, 20.11.2015 à 16 h 46

PNR, code Schengen, frontières intelligentes et réglementation des armes à feu sont les principales réponses législatives européennes
aux attentats de Paris. La plupart datent déjà du mois de janvier et des attaques contre Charlie Hebdo.
Lors de la réunion des ministres de l’Intérieur et de la Justice du 20 novembre 2015 à Bruxelles, un nouvel agenda a été acté.

Lire l'article


« Schengen est mort ? Vive Schengen !»

LE MONDE | • Mis à jour le

Jacques Delors (Président fondateur de l’Institut Jacques Delors) et Antonio Vitorino (Président de l’Institut Jacques Delors)

 

 

L’afflux massif de demandeurs d’asile vers l’Union européenne suscite une solidarité bienvenue, vis-à-vis des réfugiés et entre Etats, mais aussi des interrogations majeures quant à notre capacité à assurer le contrôle effectif de nos frontières extérieures, désormais communes.

Nous appelons les chefs d’Etat et de gouvernement à prendre la mesure de cet afflux sans précédent sur la base d’une vision politique claire  : les réfugiés sont des victimes, non des menaces, et les Européens sont suffisamment forts pour relever dans la durée le défi de leur accueil et de leur intégration.

Nous les appelons à amplifier leur aide aux pays qui accueillent aujourd’hui la plupart des demandeurs d’asile syriens (Turquie, Jordanie et Liban), pour permettre à ces derniers de demeurer dans leur région d’origine. Nous les appelons aussi à renforcer les contrôles à nos frontières, en intensifiant notamment la lutte contre les réseaux de passeurs et la criminalité organisée, et donc les échanges entre services de police et de renseignement.[...]

 

  • Rétablir les contrôles aux frontières est très coûteux

  • Des réponses européennes pour être efficace

Lire l'article

 

L’Institut Jacques Delors est le think tank européen fondé en 1996 par l’ancien président de la Commission européenne, sous le nom de Notre Europe.


Le premier webnews francophone sur l’Europe politique. Crises, Affaires étrangères, Défense, Economie, Pouvoirs
 

En 24 heures, une clarification stratégique sur 4 points fondamentaux. La fin d’une inconséquence


 

 

 

Margrethe Vestage, Commissaire européenne à la concurrence, qui fait trembler Google, est un exemple remarquable des qualités dont peut faire preuve une Européenne qui sait concilier vies professionnelle et familiale avec aisance et simplicité.
Par son action elle met en pratique les compétences que peut exercer la Commission européenne pour protéger les consommateurs en Europe.

 

Margrethe Vestager : "Un accord avec Google est encore possible"

L'interview éco par Jean Leymarie jeudi 22 octobre 2015
 

La Commissaire européenne chargée de la concurrence accuse Google d’abus de position dominante. Le moteur de recherche risque une amende de plusieurs milliards d’euros. Mais pour Margrethe Vestager, un accord à l’amiable est encore possible. La Danoise appelle aussi à en finir avec les paradis fiscaux.

"La valeur doit être taxée là où elle est créée. C’est un principe que nous prêchons pour le monde entier. Il est opportun que nous nous l’appliquions désormais à nous-mêmes."

 

Lire l'article

 
20 oct 2015 - 08:57

Danièle Lamarque: « Les politiques migratoires

et de développement doivent être liées » 

'Migration and development policies should be linked'

L'aide au développement de l'Union européenne doit s'adapter à de nouveaux défis, tels que la crise migratoire, la lutte contre le réchauffement climatique mais aussi l'arrivée de nouveaux acteurs tels que la Chine ou l'Inde, selon Danièle Lamarque. 

Danièle Lamarque siège à la Cour européenne des auditeurs depuis 2014. Elle siège dans la chambre de l’action extérieure. 

  • Vous êtes membre française de la Cour des comptes européenne, quelles sont vos priorités et vos missions au sein de cette autorité de surveillance?
  • En quoi consiste votre travail au sein de la Cour des comptes européenne ?
  • La question migratoire devenue centrale dans les choix de coopération internationale.
  • La question du changement climatique domine également l’agenda de la politique de développement. Cette dimension est-elle prise en compte dans l’aide européenne ?
  • L’UE est un des principaux donateurs d’aide au développement. Quel bilan tirez-vous de cette politique ?
  • Comment s’assurer d’une meilleure efficacité de l’aide ?

Lire l'interview


Droits des femmes. Savez-vous comment l'Europe vous protège ?

15 octobre 2015

 

Focus européen de l'enquête mondiale, qui a porté sur 2 400 femmes de 108 nationalités, issues de 3 générations

Les Européennes connaissent mal le rôle de l'UE pour les droits des femmes, selon une étude publiée jeudi.

Les Européennes ignorent leurs droits

Égalité homme-femme

Violences et tâches domestiques

Lire l'article


Conseil de l'Europe

 

Ludmilla Alexeeva, lauréate du Prix des Droits de l’Homme

Václav Havel 2015

La troisième édition du Prix des Droits de l’Homme Václav Havel, qui récompense des actions exceptionnelles de la société civile pour la défense des droits de l’homme, a été décernée à Ludmilla Alexeeva, défenseure russe de longue date des droits de l'homme. lire la suite 

Le Conseil de l'Europe  

Le Conseil de l’Europe, créé en 1949 à Strasbourg, réunit 47 Etats du continent sur un pied d’égalité pour développer les principes démocratiques communs fondés sur la convention européenne des droits humains. Il aide les Etats membres à lutter contre la corruption et le terrorisme et à mener les réformes judiciaires nécessaires.

Son assemblée parlementaire regroupe 324 hommes et femmes issus des 47 Etats membres. Sa mission est de défendre les valeurs des droits humains, la démocratie et l’Etat de droit, valeurs qui composent le »patrimoine commun » des peuples d’Europe. En mettant un terme aux exécutions en Europe, en accompagnant les pays ex-communistes vers la démocratie, en créant le drapeau européen, cette assemblée a été un moteur de changement positif au cours de plus de six décennies.


 


 

« Politique d’asile en Europe :

comment répondre aux défis venant de la Méditerranée ? »,

FONDATION ROBERT SCHUMAN / QUESTION D’EUROPE N°365 / 7 SEPTEMBRE 2015 Question d’Europen°365, 7 septembre 2015, Vincent Cochetel

Résumé :
Le 8 juillet 2015, le groupe de réflexion sur l’avenir de l’Europe, organisé par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des Affaires étrangères (MAE) et le Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po, s'est réuni afin d’échanger sur la politique d’asile en Europe, autour de Vincent Cochetel, directeur du Bureau pour l’Europe du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR). Vincent Cochetel a développé une analyse des différentes formes de la crise actuelle en Europe : une crise liée à un afflux massif de réfugiés sur l’Europe, une crise de responsabilité et de solidarité entre les Etats, une crise de confiance, une crise de valeur, etc. Selon lui, la crise dans laquelle est plongée l’Europe est profondément politique : elle met en jeu les valeurs de solidarité et de confiance entre les Etats membres de l’Union européenne.

Télécharger l'article

 


Bruxelles2 Le premier webnews francophone sur l’Europe politique. Crises, Affaires étrangères, Défense, Economie, Pouvoirs

Les 5 leurres de l’Europe sur la crise des migrants, devenue crise des réfugiés

 

Un camp de toiles accueillant les réfugiés syriens en Jordanie (Crédit : HCR)

(B2) La crise actuelle des réfugiés était une crise plus que prévisible, depuis des mois, voire des années durant. Mais « les Européens » (voir encadré) se sont mis des oeillères devant les yeux, s’abritant derrière une série de leurres, pour ne pas devoir se confronter trop tôt à une crise qui leur « pète à la figure » et aboutit aujourd’hui à un réveil d’autant plus douloureux qu’il est tardif.

1° « Ce sont des migrants »

2° « Il n’y a qu’à renvoyer les migrants chez eux

3° « Il faut une solution politique en Syrie »

4° « Aux pays voisins d’accueillir les Syriens, il faut les aider« .

5° « Ce n’est pas un problème européen, c’est aux Etats concernés d’agir »

Au final, une logique similaire à la crise financière : une absence de vision politique

 

 

 

Un camp de toiles accueillant les réfugiés syriens
en Jordanie (Crédit : HCR)
 
 
Le flux des réfugiés syriens ne faiblit pas (source : HCR aout 2015)
 
 
 
 
 
 
 
Les chiffres d’accueil des réfugiés syriens en Europe
(source : HCR, avril 2011 à 2015)
Lire l'article

Dispositif européen contre le chômage des jeunes : un bilan décevant

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par


 

Cela devait être la solution européenne au chômage des jeunes. Lancées en grande pompe il y a deux ans, « l’initiative pour l’emploi des jeunes » et la « garantie européenne jeunesse » devaient être, sur le papier, une petite révolution pour l’Union européenne.[...]
 
  • « Aucune visibilité pour les citoyens »
« Une partie de l’argent n’est pas utilisée pour ce à quoi il est destiné »
 
  • Pas de suivi des programmes pays par pays

Lire l'article

 


TRIBUNE 22 JUILLET 2015

Après l’accord grec : l’impérieuse nécessité de parachever l’UEM

 Au lendemain de ce qui semble être la conclusion d’âpres négociations, nos trois présidents Jacques Delors, Pascal Lamy, António Vitorino et Henrik Enderlein et Gerhard Cromme analysent les dangers et opportunités résultant de l’accord pour un renforcement de l’UEM.

Ils identifient notamment les risques de suffisance, de concours de reproches et de «bricolage» en l’absence d’une stratégie de long terme et d’une vision politique de l’UEM.

Cependant, cet accord pourrait aussi s’avérer le terreau de réformes intelligentes menant à revisiter la politique fiscale européenne, et à en renforcer les investissements ainsi que l’intégration.

Cette Tribune appelle enfin à une plus grande coopération franco-allemande pour mener à bien la tâche historique de parachever l’UEM.
 
1. Trois dangers principaux
2. Trois challenges fondamentaux
 
Bruxelles2 ,Le premier webnews francophone sur l’Europe politique.
 
 
 
(A. Merkel et Fr. Hollande lors du sommet du 12/13 juillet sur la Grèce – crédit : CUE)

lExploratory study

MAJOR CHANGES IN EUROPEAN PUBLIC OPINION
WITH REGARD TO THE EUROPEAN UNION

Parlement Européen

The dimensions examined are as follows:
- Changes in European public opinion with regard to the European Union and its institutions
- Democracy in the European Union
- Economy of the European Union
- Social issues in the European Union
- Migration in the European Union.
Several indicators will be analysed in each of these sections.

Télécharger l'étude exploratoire


Aider la Grèce à sortir de… l’Europe inspirée par le FMI, plutôt que de l’euro

Le Monde.fr | • Mis à jour le

Yves Bertoncini (Directeur de l’Institut Jacques Delors)

L’expiration du programme d’aide européen à la Grèce le 30 juin et l’organisation d’un référendum dans ce pays le 5 juillet ont un point commun : celui d’ouvrir la perspective d’une fin de « l’Europe-FMI » instituée sous la pression de la crise et dont il est nécessaire de sortir par le haut, à un triple titre.

  • Adopter des mesures nationales et européennes permettra à la Grèce de revenir sur les marchés financiers.

  • Sortir de relations fondées sur la conditionnalité comptable permettra de renouer avec la coopération politique.

  • La Grèce doit solder ses comptes avec « l’Europe FMI » sur la base de responsabilités partagées.

Lire l'intégralité de l'article


Inégalités hommes-femmes : toujours une réalité en Europe,

Euronews, 6/3/2015

infographie  :   Ecart des salaires hommes/femmes en 2013,

Taux d'emploi entre hommes et femmes - Top 5 -, Répartition hommes/femmes selon les professions suivantes en 2013


Une Europe moderne est une Europe plus féminine Lundi 2 mars 2015

Auteur : Pascale Joannin

Quels sont les changements introduits en Europe en matière d'égalité entre les hommes et les femmes au cours de l'année 2014 ? Chiffres à l'appui, Pascale Joannin cible la présence féminine au Parlement européen, dans les gouvernements nationaux (régression dans 3 États membres) ou dans les parlements, ainsi que dans les entreprises. C'est dans le secteur économique que les progrès sont les plus sensibles. Que font les politiques ? A l'approche de la journée des femmes le 8 mars, l'Europe doit aller encore plus loin pour conserver son avance.
Lire la suite

En savoir plus sur la femme en Europe


“Gender quota” :

la féminisation des instances dirigeantes en pratique

Rédaction Bruxelles Par Fanny Cohen — Mardi 20 janvier 2015 | Tags : égalité hommes-femmes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le 11 décembre 2014, le gouvernement allemand approuvait un projet de loi instaurant un quota féminin dans les conseils de surveillance de 108 entreprises cotées. Le même jour, le Conseil de l'UE n'a pu s'accorder sur “Women on Boards”, son pendant européen. Quelles propositions européennes face à la faible représentation des femmes à la tête des grandes entreprises ?
 


Toute l'Europe > Commission européenne ; 31.10.2014

 

 

Jean-Claude Juncker et son équipe prennent les rênes de la Commission européenne le 1er novembre. Le nouveau chef de l'exécutif européen a présenté son programme "pour l'emploi, la croissance, l'équité et le changement démocratique" lors de sa confirmation par le Parlement européen le 15 juillet dernier. Il met l'accent sur dix points, laissant le champ libre aux États membres dans de nombreux domaines. Il affirme en effet vouloir "une Union européenne plus grande et plus ambitieuse pour les grands enjeux, plus petite et plus modeste pour les petits dossiers".

Un nouvel élan pour l'emploi, la croissance et l'investissement

Un accord de libre-échange raisonnable et équilibré avec les États-Unis

Un marché unique du numérique connecté

Un espace de justice et de droits fondamentaux basé sur la confiance mutuelle

Une Union plus résiliente sur le plan de l'énergie, dotée d'une politique visionnaire en matière de changement climatique

Vers une nouvelle politique migratoire

Un marché intérieur plus approfondi et plus équitable, doté d'une base industrielle renforcée

Une Europe plus forte sur la scène internationale

Une Union économique et monétaire plus approfondie et plus équitable

Une Union du changement



lire la revue de presse "vie des institutions européennes"  

lire la revue de presse, "L'Europe ce qu'il faut savoir"

 

lire "la femme en Europe"

lire "éducation-citoyenneté"

lire la revue de presse "Droit d'asile, réfugiés, Europe

LIre la revue de presse "Brexit"

Pour que l'Europe vive comme vous le souhaitez, rejoignez Citoyennes pour l'Europe en devenant membre

Adhérer à Citoyennes pour l'Europe


  • Revue de presse Citoyennes pour l'Europe
  • 0 Réaction
  • 09/08/2017
  • Revue de presse

Réagir


  • CAPTCHA

Rechercher sur le site

Devenir membre de Citoyennes pour l'Europe

Qui sommes nous ?

Nos actions

Café-Citoyennes pour l'Europe 2016

Cycle l'Europe vue par les Européens - 2017

9 mai, Journée de l'Europe

Editoriaux de Martine Méheut, Présidente

Cycle "l'Europe inspirée", Odéon, Paris, 2014-2015

Cycle "l'Europe des artistes", Odéon, Théâtre de l'Europe, 2015-2016

La femme en Europe

L'Europe, ce qu'il faut savoir

S'informer des questions européennes

Bürgerinnen für Europa

Communiqués de presse

Contact

Espace privé

Newsletter

  • Restez informé !



Galerie photos (138)

Twitter

RT @oliviersichel: @PervencheBeres brillante sur la defense du droit d'auteur a Bruxelles. @eu #J2creation de la @sacem @jntronc https://t.?
le 14/07/2017
#SimoneVeil We must now carry the torch she lit for a very European form of humanist feminism https://t.co/8p3y8J1ygj
le 30/06/2017
#SimoneVeil.Il nous faut tenir allumé le flambeau qu?elle a porté d?un féminisme humaniste proprement européen https://t.co/8p3y8J1ygj
le 30/06/2017
#HelmutKohl nous a quitté/hat uns verlassen @citoyennes_eur-'s tribute https://t.co/v6bYuJix96 @MartineMeheut,? https://t.co/HeFAWhNZzV
le 18/06/2017
#HelmutKohl, CP @citoyennes_eur de @MartineMeheut : Nous sommes orphelins d'un grand européen https://t.co/0lVo2sn5lv
le 17/06/2017

Calendrier

« Août 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Espace Membre

Visiteur en ligne

    • Nombre d'invité : 0