La stratégie européenne 2019-2027 pour la jeunesse sera adoptée en novembre.

rencontre informelle des ministres de la Jeunesse de l'UE à Vienne le 3 septembre.

au programme : le renouvellement du programme Erasmus +

et du corps européen de solidarité après 2020,

la finalisation de la nouvelle stratégie européenne en faveur de la jeunesse.

 

 

30 milliards d'euros pour Erasmus et 1,26 milliard pour le corps européen de solidarité

"La Commission européenne a proposé de renforcer considérablement les programmes de l'UE qui visent à soutenir les jeunes, Erasmus et le corps européen de solidarité, après 2020", a rappelé Tibor Navracsics, commissaire européen pour l'éducation, la culture, la jeunesse et le sport. Dans le cadrage budgétaire actuel pour 2021-2027, le programme Erasmus est doublé pour atteindre 30 milliards d'euros. Parmi les objectifs affichés : atteindre 12 millions de bénéficiaires - dont davantage de personnes issues de milieux défavorisées via "un accès plus facile pour les organisations locales ou de petite taille" - et construire un espace européen de formation.
Quant au corps européen de solidarité, il s'agit d'un "développement du service volontaire européen" lancé fin 2016, qui "vise à offrir aux jeunes en Europe la possibilité de s'impliquer dans des organisations au service de la société". Entre 2021 et 2027, "350.000 jeunes devraient y participer", a
chiffré la Commission européenne dans une proposition de juin 2018 - avec un budget de 1,26 milliard d'euros.

(la suite dans les pages "prouver l' Europe par le mouvement)

 

 

© UE-François Walschaerts

 

 

la ministre fédérale Mme Bogner-Strauß:

 

"Prendre les jeunes au sérieux, les comprendre et les impliquer activement..."

https://www.eu2018.at/fr/latest-news/news/09-03-Press-release-Informal-meeting-of-youth-ministers.html

 

 



discours sur l'état de l'Union européenne

discours sur l’état de l’Union de Jean-Claude Juncker le 14 09 2018

 

Le 12 septembre 2018, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prononcé son quatrième discours sur l’état de l’Union européenne (UE), le dernier de son mandat. L’exercice du discours annuel permet à la Commission de présenter le bilan de son action ainsi que d’esquisser ses projets. Ce moment solennel,( inspiré du modèle américain ), a été instauré par le traité de Lisbonne.

 

"Les alliances d’hier ne seront peut-être plus les alliances de demain"

Dans un monde où l’ordre international d’après 1945 est mis en cause, le président de la Commission a appelé l’Europe à devenir un "acteur global" grâce à la puissance politique économique et militaire partagée de ses États membres. Il a plaidé en faveur d’une Union européenne de la défense. Devenir plus "responsables" et plus "indépendants" pour prendre de "l’influence sur le cours des affaires mondiales", tel est le vœu exprimé par Jean-Claude Juncker qui a déclaré : "Cette conviction qu’unis nous sommes plus grands est l’essence même de ce que veut dire faire partie de l’Union européenne".

Pour renforcer la capacité "à parler d’une seule voix en matière de politique étrangère", la Commission propose à nouveau de passer au vote à la majorité qualifiée "dans certains domaines des relations extérieures de l’UE". Aujourd’hui, un seul État membre est en mesure de bloquer toute décision en matière de politique étrangère.

La Commission a pour objectif de mobiliser les États membres pour passer d’une relation politique à une relation économique et commerciale approfondie avec l’Afrique. Un autre sujet sur lequel il est indispensable que l’Union fasse preuve de leadership est le Brexit.

 

L’euro, instrument de la souveraineté européenne

Pour Jean-Claude Juncker, l’euro, deuxième monnaie la plus utilisée au monde à laquelle 60 pays lient d’une manière ou d’une autre leur monnaie nationale, doit jouer pleinement son rôle sur la scène internationale. "Il est aberrant que l’Europe règle 80% de sa facture d’importation d’énergie – qui s’élève à 300 milliards d’euros par an – en dollars américains alors que 2% seulement de nos importations d’énergie nous proviennent des États-Unis. Il est aberrant que les compagnies européennes achètent des avions européens en dollars et non pas en euros". La Commission présentera, avant la fin 2018, des propositions dans ce sens.

Huit mois avant le scrutin européen de 2019, le président de la Commission a rappelé que les polémiques entre les gouvernements et les institutions européennes ne permettent pas au projet européen d’avancer. Démontrer aux citoyens que l’Europe surmonte les différences entre le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest, la gauche et la droite, est un enjeu primordial. "L’Europe est trop petite pour se diviser, une fois par deux, une fois par quatre".

 

Sur la toile publique :État de l’Union en 2018 : l’heure de la souveraineté européenne a sonné, Commission européenne http://www.vie-publique.fr/images/link_ext.png



KOFI ANNAN

 

 

 

 

KOFI ANNAN

1938-2018

Prix Nobel de la Paix en 2001

 

 

"Le plus important ... est de créer une dynamique dans laquelle, en tant que députés au Parlement européen, vous êtes amenés à jouer un rôle essentiel. Le message est clair : les immigrants ont besoin de l’Europe, mais l’Europe a aussi besoin des immigrants. Une Europe repliée sur elle-même deviendrait plus mesquine, plus pauvre, plus faible, plus vieille aussi. Une Europe ouverte, par contre, serait plus juste, plus riche, plus forte, plus jeune - pour autant que vous sachiez gérer l’immigration.

(...)

L’hymne européen, l’Ode à la joie de Beethoven, évoque le jour où tous les hommes seront frères. Si Sergio Vieira de Mello était parmi nous, tout comme Andreï Sakharov, ils vous diraient ce que je vous dis ici : les gens qui franchissent les frontières aujourd’hui, en quête d’une vie meilleure pour eux-mêmes et pour leur famille, sont nos frères et nos sœurs. Considérons-les comme tels.

Dans cet esprit, faisons en sorte que, dans toutes nos actions communes, l’Union européenne et les Nations unies soient les phares de l’espoir en un avenir meilleur pour toute l’humanité"

 

Allocution prononcée devant le Parlement européen à l’occasion de la remise du prix Andreï Sakharov pour la liberté de l’esprit (2004)

 

/../../../../uploaded/le-discours-de-kofi-annan-au-parlement-europa-en.pdf



"re-passionner le débat politique"

 

 Partout en Europe se déroulent des consultations citoyennes jusque fin octobre prochain. Quels sont leurs objectifs ?

 

"Re-passionner le débat politique"...

 

 

 

 

Gaëtane Ricard-Nihoul, Secrétaire générale adjointe du SG pour les consultations citoyennes, a répondu aux questions d’Henri Lastenouse

 

 

Il est vrai que l’organisation de consultations citoyennes sur l’avenir de l’Europe a été proposée par la France mais qu’il s’agit aujourd’hui d’un vrai projet européen, inédit par son ampleur : l’ensemble des institutions européennes y contribuent et elles se déroulent simultanément dans 27 Etats membres.

Ce sont des évènements aux formats divers mais respectant des principes communs de démocratie participative. Elles doivent être le plus inclusives possibles, pluralistes et donner la priorité à la parole citoyenne. C’est aussi une consultation en ligne, 

la suite ..../../uploaded/gaa-tane-ricard.pdf

 

 Sauvons l'Europe

06/08/2018



un appel du Mouvement Européen

Mettons plus d'Europe dans la Constitution
 
 
Dans les colonnes du journal Libération et à l’initiative du Mouvement Européen, plus de 60 personnalités plaident pour renforcer la dimension européenne du projet de réforme constitutionnelle.
 
 
 
 

 



Simone Veil: l'Europe et les droits de l'homme

 

 

 

Aujourd’hui c’est Simone Veil l’Européenne qui est entrée au Panthéon pour rejoindre les Héros de la France. Si la France l’honore ainsi c’est pour signifier par l’exemple des combats de cette grande dame que, comme nous l’a dit ce matin Emmanuel Macron, l’espoir qui a fait naître l’Europe devra continuer à nous inspirer et à nous faire vivre.

M. MEHEUT

 

 

 

 

 

https://www.ina.fr/video/VDD09019207/parlement-europeen-discours-de-simone-veil-video.html



Rechercher sur le site

ADHERER

Qui sommes nous ?

Café-Citoyennes pour l'Europe-Paris

Cafés-Citoyennes pour l'Europe-Bruxelles

Bürgerinnen für Europa

ECOUTER

FAIRE ENTENDRE

CITOYENNES

POUR L' EUROPE

CITOYENNES D'EUROPE

L'EUROPE POUR LES CITOYENNES

Environnement

Prouver l'Europe par le mouvement

L'EUROPE INSPIREE

L'EUROPE ET SES ETOILES

L'EUROPE DES ARTISTES

TRIBUNES .....

A LIRE !

BIBLIOTHEQUE

ESPACE PRIVE

LA LETTRE DE CITOYENNES POUR L'EUROPE

Espace Membre

Newsletter

  • Restez informé.e ! Notez votre adresse mail : une fois par semaine, vous recevrez notre newsletter. Nous vous adresserons également des invitations participer à nos événements. Citoyennes pour l'Europe conserve cette adresse uniquement pour cet usage. Votre adresse n'est ni échangée ni vendue à des acteurs commerciaux ou associatifs.



Dernières modifications

Twitter

RT @JeanMarieCAVADA: Je serai ce soir à la conférence de @citoyennes_eur, venez nombreux! https://t.co/ix2DstCX7G
le 20/11/2017
#Bruxelles, capitale de la transparence? Notre conférence demain, 20/11,18h, ,PressClub Bruxelles, avec? https://t.co/e8YfKxPlZD
le 19/11/2017
Nvel Edito @citoyennes_eur, à propos du discours annuel sur l'Etat de l'#UE, #juncker, @MartineMeheut? https://t.co/97t1Tu4rZ9
le 21/09/2017
Nous relayons @UPconferences : #insertion jeunes #Europe https://t.co/NfH2hDoM8F
le 16/09/2017
RT @CarenewsCom: |À lire| compte rendu du café-débat @citoyennes_eur sur la place de la femme politique dans les élections allemandes https?
le 08/09/2017

Dons